L’intérieur

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est filigrane-3.png.

On retrouve au rez-de-chaussée le lustre d’antan de la demeure. Boiseries, cheminées, grand escalier, parquets, grandes baies, lambris de bois, vitraux et fresques, peintures anciennes.

En tout, cela fait pas moins de 1200 m² à occuper !

  • Le château dispose de 62 lits répartis dans des chambres de différentes capacités ( liste de répartition des chambres)
  • Deux salles d’eau avec 4 douches et 4 éviers
  • Trois salles polyvalentes communicantes pour 50 à 100 personnes
  • Une grande terrasse extérieure de 15 m x 2,9 m surplombant le parc
  • Une salle à manger dans la tour, pour 48 personnes
  • Une cuisine fonctionnelle avec cuisinière, four électrique, frigos, congélateurs, casseroles, etc.
  • Un office proche des salles avec vaisselle à disposition, frigos et matériels divers
  • Une chapelle
  • Un parking d’une capacité de 30 voitures, et plus sur arrangement préalable

————————————–

Si le château compte 35 pièces, il semble difficile de s’y perdre puisqu’il est construit en un rectangle agrémenté d’une tour avec un toit en bulbe, typique de la région mosane. Dans le hall d’entrée, une ferronnerie signée Sacré-Notermans mène aux étages tandis que des vitraux de type art nouveau ornent les chambranles des portes.

Le couloir principal est tapissé de six grandes peintures de J. Wuidar, représentations anciennes de Liège – rue Pierreuse, promenade d’Avroy…

Ornées du blason de Liège, ces vues rappellent la fonction de conseiller provincial du premier maître des lieux.

Une chapelle, construite en deux temps, complète l’élégant édifice. De style plus contemporain, elle arbore des vitraux aux tons vifs, que l’on attribue à Raymond Rikir, architecte bien connu des années 60.

Pièces principales du rez-de-chaussée, agrémentées chacune d’intéressantes cheminées en bois sculpté ou en marbre.